Bilan livresque de quarantaine

Un petit bilan de lecture spécial Quarantaine s’impose.

J’ai terminé ma lecture de Winter  d’Ali Smith, que j’ai absolument adoré, cette auteure me surprend, me fait rire et me touche énormément. J’ai ensuite eu beaucoup de mal à lire, et Brautigan est passé par là, Willard et ses trophées de bowling m’a fait un bien fou. Puis j’ai replongé dans la panne de lecture.

J’ai donc décidé de lire de la poésie, un peu chaque matin au réveil pour palier au manque de lecture. Je n’arrivais pas à lire un roman sans oublier ce que je venais de lire ou devoir relire la page entière. Concentration: zéro. J’ai ressorti de la bibliothèque les poètes de mon cœur. Valeurs sûres.

La découverte poésie, grâce à David Joy c’est Rebecca Gayle Howell. Deux de ses poèmes sont disponibles en ligne, pour les anglophones je vous laisse aller la découvrir: Every Job Has A First Day et j’ai bien l’intention de mettre la main sur un de ses recueils de poèmes.

Relecture de Matin Brun de Frank Pavloff, publié chez Cheyne Editeur  parce qu’il fait plus qu’écho aujourd’hui. Puisque les librairies rouvrent leur porte cette semaine, demandez-le, il coûte je crois 1 euro et vaut le détour !

 

Les plus belles lectures du confinement

Le recueil de nouvelles La couleur des Ombres est sublime. J’en parle très bientôt!

Lectures chouettes du confinement

 

 

Les déceptions du confinement

Précision: je n’ai pas du tout aimé Tangvald, j’en parle sur Instagram pour celles et ceux qui y sont. Pour ce qui est du roman de Rax Rinnekangas, j’ai adoré la première partie, je trouvais ça original et bien porté, mais la deuxième moitié m’a ennuyée et la fin est une telle déception…

 

Les abandons du confinement

 

Je n’ai pas supporté l’écriture de Marcus Malte et j’ai trouvé l’humour très lourd. Pour Porteurs-de-peau, je pense qu’il pourrait plaire aux amoureux de policier, je ne sais pas pourquoi je l’ai attrapé à la bibliothèque: je ne lis pas de policiers. Quant à David Treuer, j’y retournerai, je crois que l’abandon vient du fait que ce qu’il aborde est un sujet qui me touche particulièrement, ce n’était pas le bon moment.

Aussi, je sais que beaucoup d’entre vous attendent avec impatience la réouverture des librairies pour refaire du stock ou simplement soutenir libraires, éditeurs, auteurs, traducteurs et autres métiers du livre. Pour ma part j’ai 3 envies particulières qui donnent dans le bleu.

 

Je vous mets les lien de ces 3 maisons d’éditions pour aller visiter leur catalogue:

Editions Gorge Bleue

Editions du Chemin de fer

Editions La Peuplade 

Et bonus non livresque: j’ai étrangement beaucoup moins regardé de séries et de film pendant la quarantaine. Mais je vous laisse avec une série, un film et un documentaire qui valent le détour. Ozark vous embarque pour 3 saisons au scénario qui ne flanche pas, pour le jeu de Julia Garner, Laura Linney et Jason Bateman (et même si le blanchissement d’argent ne vous parle pas… essayez quand même), Dancing with the Birds de Huw Cordey sur Netflix pour vous émerveiller des danses nuptiales les plus incroyables et un film un peu vieux mais qui me touche toujours autant (pas sur Netflix). L’envolée sauvage  raconte l’espoir, l’amour des animaux et une très belle relation père-fille, le tout filmé dans l’Ontario avec Jeff Daniels et Anna Paquin, réalisé par Carroll Ballard (au Québec il s’appelle Le Premier Envol, il me semble).

 

 

Prenez soin de vous et de la nature.

7 réflexions sur “Bilan livresque de quarantaine

      1. Je l’ai terminé hier et je dois dire que j’ai aussi passé un très bon moment. Parfois des phrases un peu tournicotées mais je me suis bien prise au jeu de cette enquête historico-familiale. 🙂 Merci beaucoup de me l’avoir fait sortir de son étagère ! 😀

        Aimé par 1 personne

  1. j’avais vu l’envolée sauvage à sa sortie .. pour Rez Life de Treuer, il est tellement bien mais si fouillu, je pense vraiment qu’il faut le lire quand on a la tête à ça, beaucoup de statistiques, de dates, de décisions de justice .. mon livre de chevet pendant longtemps !
    sinon je trouve ton bilan plutôt positif 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je pense que Treuer se lit la tête reposée, même si effectivement j’ai trouvé ça soit trop dense au niveau des infos, soit trop fouillu comme tu dis. Mais j’y retournerai je pense. En attendant je lis la Contre Histoire des Etats-Unis de Roxanne Dunbar-ortiz (petit bout par petit bout).

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s