Croc Fendu ¤ Tanya Tagaq

Terre bordée d’eau et de glace, sous un soleil qui courbe le dos, le Nunavut s’étend dans l’imaginaire du lecteur comme un corps allongé sur le ventre, somnolant. Sur ce corps blanc et dur, Tanya Tagac court, danse, glisse, transe. A nous de savoir si nous sommes prêts à suivre. Tu viens?

Le langage adolescent mue en chant de femme, le récit se meut avec sensualité et agressivité au fil des pages comme on marche seul dans un espace infini: les mots résonnent et l’âme des éléments réveille en nous un être ancestral: un fossile aussi beau que fragile. Tanya Tagaq ouvre la porte d’un monde spirituel qui nous est, en Occident, bien inconnu.

Oui, l’adolescence dans un village du Nunavut, les maisons comme des boîtes rangées les unes à côtés des autres pour se tenir chaud, les parents et l’alcool pour panser les blessures d’une transition au monde des blancs. Oui, les « poids sur le lit » des jeunes filles, mais Tanya Tagaq n’écrit pas un énième roman sur les blessures Inuites. Elle lève un voile couleur aurore boréale sur sa façon d’épouser l’âme des choses, de la Glace ou du Ciel. Se guérir par le froid et la solitude, laisser le Monde transperser son corps de part en part, la remplir des premiers récits du monde, ceux de femmes qui se changent en phoque ou de créatures des mers du Nord.

C’est percutant et on n’en ressort pas indemne. Lire Croc Fendu c’est laisser de côté ce que l’on pense et ce que l’ont croit. Une lecture corporelle et physique. L’écriture de Tagaq nous avale et se gargarise de nos certitudes, suce notre scepticisme et déglutit nos doutes pour les faire fondre sous le soleil polaire.

 

 » L’aurore Boréale s’est posée sur moi pendant mon aventure spirituelle. Omnipotente et fantastique, elle a réponu à l’appel de l’Exploration. A quelques mètres au-dessus de moi, j’entends sa voix de baleine antédiluvienne et ses craquements de glace. »

 

IMG_9280Croc Fendu (Split Tooth) traduit de l’anglais par Sophie Voillot, éditions Christian Bourgois Editeur.


COVERSTORY-TanyaTagaq
© Rebecca Wood

Née au Nunavut en 1975, Tanya Tagaq est chanteuse de gorge Inuite. Elle peint également, écrit et fait de la photo. Croc Fendu est son premier roman. 

4 réflexions sur “Croc Fendu ¤ Tanya Tagaq

    1. Ah oui, il va vachement plus loin que d’autres je trouve. Un seul extrait c’était peut-être une erreur de ma part, le roman est fragmenté de poèmes, d’une narration ado puis femme, et de passages complétement délirants. Mais je sais que Hopsouslacouette n’avait pas été très conquise par ces dits passages. Faut dire que je suis dans des lectures plutôt animistes en ce moment donc ça m’a parlé. Et j’ai envie d’être bousculé aussi, du coup, le charme a opéré!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s