Automne ¤ Ali Smith

Electra en avait parlé sur son blog et ça avait piqué ma curiosité. Lors de mon dernier voyage au Canada j’ai trouvé le premier opus de la série de 4 romans d’Ali Smith dans une librairie d’occasion. J’ai tardé à m’y plonger, mais ça y est, la rencontre avec Ali Smith a eu lieu et il s’est passé quelque chose de particulier… Tu viens ?

Si le récit valse autour d’une relation peu ordinaire mais tellement tendre entre Daniel et Elisabeth avec un s, qu’environ soixante-dix ans séparent, on y parle également du pays qui se déchire, d’un référendum qui perturbera plus que jamais l’équilibre fragile de l’Angleterre, du racisme qui pousse comme le regain, du fossé générationnel et de féminisme. D’amour. D’amitié.

Automne est un roman qui ressemble à un rêve très détaillé que l’on essayerait de raconter avec enthousiasme à quelqu’un. Il y a des choses qui nous échappent et pourtant la beauté, les couleurs de l’écriture nous marquent. Ali Smith est poète, mystérieuse, drôle et subtile. J’ai ri, j’ai ri, oh oui, j’ai ri et je pense ne pas être la seule en « regardant » Elisabeth tenter de refaire son passeport à la Poste Britannique.

its-a-mans-world
It’s A Man’s World I & II par Pauline Boty 1965 – artiste Pop Art Anglaise mentionnée dans le roman

Émue, j’ai quitté ce roman, sachant que comme un poème de Keats ou de William Blake, certaines choses m’ont échappées. Mais je crois que lire Ali Smith c’est accepter de ne pas tout comprendre tout de suite, comme quand on lit de la poésie. C’est accepter de se laisser bercer par une écriture magnifique, musicale, psalmodique, déroutante… Un saut hors du temps le long d’une intrigue faite d’ellipses. Un roman-collage. Beau.

Lune.

« All across the country, the country was divided, a fence here, a wall there, a line drawn here, a line crossed here,
a line you don’t cross here,
a line you better not cross here,
a line of beauty here,
a line dance here,
a line you don’t even know exists here,
a line you can’t afford here,
a whole new line of fire,
line of battle,
end of the line,
here/there. »

Alismith


9782246819073-001-T.jpegDisponible en français aux éditions Grasset, traduction Laetitia Devaux.

 

 

 

 

 

 

 


AVT_Ali-Smith_6464.jpgNée à Inverness en Ecosse en 1962, Ali Smith a, jeune femme, travaillé comme serveuse ou réceptionniste à BBC Highlands. Elle est l’auteure de plusieurs recueils de nouvelles, pièces de théâtre et d’une dizaine de romans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s