Cry Father ¤ Benjamin Whitmer

Patterson écrit des lettres à un fils qu’il a perdu trop tôt. Seul avec son chien, il vit dans son cabanon isolé sur la mesa. S’il n’est pas sur la route, évitant son ex-femme ou ses souvenirs douloureux, il est avec Junior, le fils de son ami le plus proche. Si Patterson est fracassé par la vie et l’alcool, Junior est brisé par la cocaïne, le trafic de drogue et la violence. Pour Patterson, Junior est comme une bouteille de bourbon ou un rail de coke : il exerce sur lui une attraction puissante. Il est impossible de lui dire non.

Whitmer embarque le lecteur dans la nuit chaude et moite du Colorado, dans les bars sinistres où se rencontrent les putes, les ados abandonnées, les dealers, les perdus ou ceux qui n’ont nul part où aller. Les dialogues, crus, font grincer les dents comme des pneus qui crissent sur le bitume. Whitmer dévoile l’histoire de deux hommes, leur amitié particulière. A la perte et la solitude il n’y a pas de remède plus efficace que l’adrénaline et le sang. Il n’y a pas de vie sans fureur ni désespoir. Encore une fois, comme dans Evasion, l’auteur nous laisse respirer, offrant une touche d’humanité à travers les lettres à son fils qu’écrit Patterson.

Avec Whitmer, les personnages ont beau être de sacrés salopards, quelque chose se passe. Ils restent en nous. Et c’est bon.

Lune.

« Il n’est pas nécessaire d’être particulièrement malheureux pour se tirer une balle, voilà ce qu’elle m’a dit. Une vie ordinaire, c’est largement assez. »

IMG_20190906_101756_647

Cry Father, Benjamin Whitmer traduit par Jacques Mailhos, Editions Gallmeister.


¤ 50 états en 50 livres ¤ Colorado ¤


whitmer-benjamin-whitmer-5322e8d203977

Benjamin Whitmer est né en 1972 et a grandi dans le Sud de l’Ohio et au Nord de l’État de New York. Il a écrit des articles, récits et deux autres romans et vit avec ses deux enfants dans le Colorado, où il passe la plus grande partie de son temps libre en quête d’histoires locales, à hanter les librairies, les bureaux de tabac et les stands de tir des mauvais quartiers de Denver.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s